Certaines biothérapies ont été testées dans l’arthrose digitale érosive et douloureuse mais jamais le méthotrexate (MTX).

Une équipe franco-belge a proposé un essai monocentrique, randomisé, contrôlé versus placebo, pour évaluer l’efficacité du MTX dans l’arthrose digitale érosive symptomatique. 64 patients ont été randomisés en 2 bras de traitement : MTX 10 mg/sem. (n = 32) ou placebo (n = 32). L’efficacité était mesurée sur l’amélioration de la douleur à 3 mois, qui était le critère de jugement principal, sur l’évolution de scores radiographiques et IRM et sur les scores fonctionnels de Cochin et de Dreiser.

Les patients étaient en majorité des femmes (> 90 %), âgées de 65 ans, avec un IMC de 24,5 en moyenne.

Aucune variation significative de l’EVA douleur n’a été observée entre les 2 groupes de traitement, avec une variation moyenne de 8,4 mm (± 25) dans le groupe placebo et de 17,5 mm (± 28) dans le groupe MTX (p = 0,2) à 3 mois comme à 12 mois (p = 0,6). L’apparition d’érosions était moins fréquente sous MTX, mais non statistiquement significative (8 % versus 29 % sous placebo ; p = 0,0879). En ce qui concerne la tolérance, les effets indésirables étaient peu différents entre les 2 groupes.

Il s’agit d’un nouvel essai négatif qui montre l’absence d’efficacité d’une petite dose de MTX sur les douleurs associées à l’arthrose digitale érosive.

D’après Ferrero S et al., Eular 2019, abstr. OP0175, june 14

 

Référence : pour accéder au compte-rendu complet du congrès Eular 2019, cliquez ici.   

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre