Une nouvelle étude observationnelle, publiée dans le BMJ, établit un lien entre la consommation de boissons sucrées, dont les jus de fruits purs et le risque de cancer.

Eloi Chazelas, du Centre de recherche épidémiologique et statistique de la Sorbonne à Paris, et son équipe ont examiné les liens entre la consommation de boissons sucrées et diverses formes de cancer chez 101.257 Français âgés en moyenne de 42 ans. À l’aide de questionnaires en ligne, les chercheurs ont évalué la consommation de 3.300 différents types d’aliments et de boissons par les participants. L’observation clinique des participants s’est poursuivie jusqu’à 9 ans.

Au cours de la période de suivi, 2.193 personnes ont développé un cancer pour la première fois ; elles avaient en moyenne 59 ans au moment du diagnostic. Parmi ces patients, les chercheurs ont identifié 693 cas de cancer du sein, 291 cas de cancer de la prostate et 166 cas de cancer colorectal.

L’analyse a révélé que pour une augmentation quotidienne de 100 millilitres de boissons sucrées, le risque global de cancer a augmenté de 18% et le risque de cancer du sein de 22%. Les résultats ont également montré une augmentation du risque global et du risque de cancer du sein associé à la consommation de jus de fruits purs. Par contre, l’étude n’a trouvé aucun lien entre la consommation de ces boissons et le cancer colorectal ou le cancer de la prostate.

Les chercheurs concluent : « Ces données confirment la pertinence des recommandations nutritionnelles existantes visant à limiter la consommation de boissons sucrées, y compris les jus de fruits purs, ainsi que des mesures politiques, telles que des restrictions fiscales et commerciales visant les boissons sucrées, qui pourraient contribuer à réduire l’incidence du cancer ».

 

Référence : pour accéder à l’étude, cliquez ici.

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre