Une jeune Californienne de 24 ans a voulu faire un test ADN en kit il y a deux ans. Elle savait que son père, décédé, était italien tandis que sa mère avait des origines scandinaves. Cependant, une fois les résultats obtenus, quelque chose était étrange…

« Tout semblait d’abord normal. Il y avait mon côté italien. Mais où était le côté scandinave ? Le test indiquait, britannique, irlandais et allemand », a expliqué la jeune femme au journal The Sun. Pensant que sa mère ignorait ses véritables origines, elle lui parle des résultats… Et le lendemain, le franc tombe : sa mère lui annonce que n’arrivant pas à avoir de 2ème enfant, elle et son mari ont fait appel à une donneuse d’ovocytes.

Très perturbée, la jeune femme a par la suite reçu d’autres résultats, qui l’ont plongée en état de choc. Ceux-ci affichaient : « Melissa Rost, 49,9% de correspondance ADN. Nous prédisons qu’il s’agit de votre mère ».

Elle a lors tenté de prendre contact avec sa mère biologique, qui vivait dans le même Etat qu’elle. Finalement, les deux femmes se sont rencontrées : « On s’est serrées dans les bras pendant deux minutes sans se dire un mot. C’était surréaliste », a raconté la jeune femme. « J’ai vu tant de choses dans son visage que je voyais dans le mien. C’était étrange, mais merveilleux ».

 

Référence : pour en savoir plus, cliquez ici.

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre