Une jeune femme en bonne santé a commencé à souffrir de manière assez soudaine d’engourdissements du côté droit de son corps, d’épisodes de confusion et de cauchemars. Cependant, elle n’avait pas d’antécédents médicaux pouvant expliquer de tels symptômes.

Ces symptômes neurologiques soudains et inattendus ont poussé son généraliste à demander une IRM. Résultats : une petite lésion dans la partie frontale gauche de son cerveau semblait être responsable de son état, et les médecins pensaient qu’il s’agissait d’une tumeur cérébrale.

Une équipe d’experts médicaux a cru que Palma souffrait d’une tumeur au cerveau et lui a recommandé de subir une petite craniotomie qui consisterait à ouvrir le crâne directement au-dessus de la lésion afin de la disséquer, sans endommager le tissu cérébral et les vaisseaux sanguins voisins. Cependant, pendant l’opération, ils se sont vite rendu compte qu’il ne s’agissait pas d’une tumeur cérébrale.

La patiente souffrait en réalité de neurocysticercose, une inflammation du cerveau qui se produit lorsque les œufs de ténia (Taenia solium) sont ingérés accidentellement. Selon les médecins, la patiente a probablement consommé par inadvertance du porc cru ou mal cuits, ou encore des fruits et légumes contaminés.

Si elle n’avait pas été diagnostiquée, la réaction inflammatoire du cerveau n’aurait pas permis au ténia de franchir le stade embryonnaire et de vivre bien longtemps. Cependant, le parasite, même mort, aurait pu causer des dommages importants.

La meilleure précaution contre les risques d’infection reste de bien cuire la viande, et de bien laver les fruits et légumes avant consommation.

 

 

Référence : pour en savoir plus, cliquez ici.

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre