Au cours de la 31e BWGE, le Prof. M. Ferrante, gastro-entérologue à l’UZ Leuven, a partagé son expérience de l’introduction de biosimilaires dans le traitement des maladies inflammatoires de l’intestin (MICI). Au départ, les gastroentérologues avaient de nombreux doutes quant à l’utilisation de biosimilaires et n’étaient pas convaincus que les données cliniques issues de la recherche sur le rhumatisme pourraient être extrapolées aux MICI. Cependant, ils ont désormais confiance en leur utilisation, y compris en ce qui concerne le switch de l’original au biosimilaire. À l’UZ Leuven, le passage de l’infliximab au CT-P13 est complet pour tous les patients atteints de MICI. Cette expérience les met en confiance concernant le switch à un biosimilaire pour l’adalimumab. Pour l’adalimumab, des données cliniques issues de la recherche sur les rhumatismes ont également montré que le passage de l’original au traitement SB5 se déroule sans problème.

Le Dr Luc Declercq, chef du service rhumatologie à l’UZ Antwerpen, a parlé de son expérience dans le rhumatisme, où des biosimilaires de l’infliximab ont été utilisés pendant un certain temps chez des nouveaux patients, mais aussi lors de switches. Pour l’adalimumab, un projet pilote a récemment été lancé dans son centre pour générer des données « réelles » chez les patients qui passent de l’original à un biosimilaire. Le Dr De Clercq a insisté sur l’importance de toujours en parler ouvertement avec le patient.

L’original et les différents biosimilaires diffèrent par leur formule. Le professeur Joäo Gonçalvez, pharmacologue à l’université de Lisbonne, a exposé l’impact potentiel de cela sur la sécurité. A ce sujet, il est particulièrement important d’examiner la stabilité des différentes formules car cela peut avoir une influence sur l’immunogénicité. Les données cliniques ont montré qu’il n’y avait pas de différence d’immunogénicité pour les différentes formulations d’adalimumab. Le professeur Gonçalves a également présenté des données qui montrent que la formulation du SB5 était très stable 4 semaines à température ambiante. Il y a également beaucoup de discussions sur la manière dont les différences de formulation peuvent affecter la douleur au site d’injection, en particulier le citrate de sodium. Mais il y a tellement de facteurs, liés au produit mais aussi à sa manipulation, qui peuvent jouer un rôle.

Les données cliniques et les données dans la vraie vie montrent donc qu’il n’y a aucun risque associé à l’utilisation de biosimilaires. On peut dès lors se demander s’il y a bien un avantage. L’utilisation de biosimilaires permet d’économiser beaucoup d’argent. Le gouvernement veut stimuler leur utilisation en accordant aux médecins un bonus personnel basé sur la quantité de biosimilaires qu’ils prescrivent. Tant les gastro-entérologues que les rhumatologues conviennent toutefois qu’il serait préférable de consacrer cet argent à de nouvelles recherches ou à des soins de meilleure qualité pour les patients atteints de maladies rhumatismales et de MICI.

 

Références : Retrouvez tous les articles de la BWGE 2019 ici et le rapport de congrès avec interviews filmées  ici.

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

  • Des chirurgiens ont fait une drôle de découverte après avoir extrait ce qu’ils pensaient d’abord être une tumeur cérébrale (vidéo)Des chirurgiens ont fait une drôle de découverte… 26 juin 2019 Une jeune femme en bonne santé a commencé à souffrir de manière assez soudaine d’engourdissements du côté droit de son corps, d’épisodes de confusion et de cauchemars. Cependant, elle n’avait pas d’antécédents médicaux pouvant expliquer de tels symptômes.
  • Que boire pour bien dormir ?Que boire pour bien dormir ? 1 juillet 2019 Vous appréciez peut-être de siroter une boisson avant de vous coucher… mais y a-t-il des boissons qui pourraient être particulièrement utiles ou néfastes pour un sommeil de qualité ?
  • Cinq choses à savoir sur les psychopathesCinq choses à savoir sur les psychopathes 10 juillet 2019 La plupart des gens pensent qu'ils savent ce qu'est un psychopathe : quelqu'un qui n'a aucun sentiment. Quelqu'un qui torturait probablement des animaux pour s'amuser quand il était petit. Mais voici cinq choses que vous ignoriez probablement sur les psychopathes.
  • Polémique autour de centaines de pratiques médicales actuellesPolémique autour de centaines de pratiques médicales… 19 juin 2019 Certains auteurs anglophones parlent de « Medical reversal » (MR) lorsqu’un essai clinique plus récent et supérieur sur le plan méthodologique contredit la pratique clinique existante. De nouvelles recherches révèlent qu'il y a actuellement près de 400 MR.
  • Suicide des médecins, combien d'autres encore ?Suicide des médecins, combien d’autres encore ? 2 juillet 2019 « Je suis médecin depuis dix ans maintenant, et franchement, ce n'est pas le monde dans lequel je pensais me retrouver » , explique le Dr Giles Dawnay au BMJ.
  • Un test ADN fait « pour s’amuser » révèle à une jeune femme ses vraies originesUn test ADN fait « pour s’amuser » révèle à une… 8 juillet 2019 Une jeune Californienne de 24 ans a voulu faire un test ADN en kit il y a deux ans. Elle savait que son père, décédé, était italien tandis que sa mère avait des origines scandinaves. Cependant, une fois les résultats obtenus, quelque chose était étrange…
  • Agitation autour des « patients fantômes »Agitation autour des « patients fantômes » 2 juillet 2019 Le NHS procédera à un contrôle des médecins généralistes qui signaleraient des patients inexistants, c'est-à-dire des patients fantômes.
  • L'ADN d'une dent incrustée dans un pied d'homme résout le mystère d’une morsure de requin vieux d'un quart de siècleL’ADN d’une dent incrustée dans un pied… 4 juillet 2019 Quand Jeff Weakley a ouvert une ampoule sur son pied, il ne s'attendait pas à trouver un morceau de dent du requin qui l'avait mordu alors qu'il faisait du surf au large de Flagler Beach en 1994.
  • Combien de temps faut-il passer dans la nature pour son bien-être ?Combien de temps faut-il passer dans la nature pour… 25 juin 2019 Il est bien connu que sortir en plein air est bon pour la santé et le bien-être. Mais combien de temps faut-il passer dans la nature pour en tirer profit en matière de santé et de bien-être ?
  • Boissons sucrées, purs jus de fruits et risque de cancerBoissons sucrées, purs jus de fruits et risque de cancer 12 juillet 2019 Une nouvelle étude observationnelle, publiée dans le BMJ, établit un lien entre la consommation de boissons sucrées, dont les jus de fruits purs et le risque de cancer.
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre