La démarche du PS en matière de santé pour les années à venir consiste à garantir une couverture maximale de la population à travers la protection sociale. Leur ambition est de l’étendre aux personnes non couvertes, de lever les barrières financières actuelles, de développer une politique de santé globale et équilibrée de prévention et de soins curatifs, et d’améliorer la qualité et l’efficience des soins prodigués.

  • Prise en charge totale par l’assurance maladie obligatoire des consultations de médecine générale, de dentisterie générale et de psychologie générale ainsi que toutes les médecines à destination des enfants.
  • Répartition des missions entre le médecin généraliste et le médecin spécialiste: le médecin généraliste se charge des problèmes du patient dans sa globalité, et les médecins spécialistes des problèmes complexes. Les hôpitaux sont quant à eux réservés aux pathologies qui nécessitent des soins spécialisés ou des techniques médicales spécifiques.
  • Meilleur suivi des patients par la mise en œuvre d’un dossier de santé informatisé. Le PS veillera à ce que les données soient traitées en conformité avec la législation pour la protection de la vie privée. Les données personnelles ne pourront en aucun cas être utilisées ou transmises à des fins commerciales.
  • Un cadre de vie adapté pour les personnes en perte d’autonomie. Le PS en appelle à la mise en œuvre de formules d’accueil et d’hébergement plus proches et plus respectueuses des habitudes et du mode de vie de chacun. Dans cette perspective, le PS encourage les autorités publiques à la création de logements et d’institutions de santé à une tarification accessible à tous les usagers.
  • Une meilleure prise en compte de la situation des aidants proches. Le PS plaide pour une protection sociale spécifique des aidants proches afin qu’ils ne subissent pas de préjudice dans leur recherche d’emploi ou leur carrière professionnelle. Le PS souhaite notamment une amélioration des congés pour les travailleurs qui ont un enfant ou un adulte handicapé à charge afin de leur permettre de consacrer plus de temps à celui-ci tout en poursuivant une carrière professionnelle.
  • Un système de santé plus efficient. L’optimisation des soins de santé exige que la nomenclature des actes médicaux soit réévaluée et adaptée pour répondre à la charge de travail réelle des prestataires de soins en lien avec les besoins des patients et avec les nécessités sociales. Pour le PS, l’efficience du système de santé impose notamment le développement d’une politique sociale du médicament visant à assurer l’accès aux médicaments à valeur ajoutée et au meilleur prix pour la collectivité. En ce qui concerne les médicaments, le PS estime qu’il faut envisager une évolution radicale du modèle actuel autour de trois principes : 1) orientation de la recherche vers les besoins médicaux de la population, 2) création d’un fonds européen pour le financement de l’innovation et 3) refonte du droit des brevets et développement d’une recherche open source. Dans les institutions de soins, la délivrance de médicaments moins chers nécessite la mise en place d’un système de financement forfaitaire. Afin de délivrer les médicaments les moins chers en officine, les pharmacies seront incitées à optimiser leurs achats de médicaments via appel d’offre commun. Par ailleurs, le PS préconise que le pharmacien joue un rôle de première ligne plus important dans la prévention, l’accompagnement et le suivi du traitement médicamenteux, en concertation avec le médecin prescripteur. De plus, l’hôpital doit devenir une « zone de sécurité tarifaire totale » pour le patient.
  • Pour le PS, le bénéfice des traitements épargnés doit être réinvesti dans la prévention et la promotion de la santé. Les socialistes estiment que c’est au niveau local que la politique de promotion et de prévention de la santé peut être menée avec le plus d’efficacité. A cette fin, des cellules spécifiquement dévolues à la promotion de la santé et au bien-être se déploieront dans chaque entité communale pour être au plus près des besoins et des spécificités des habitants.
  • Dans la perspective souhaitée par le PS, les applications de la télémédecine peuvent être utilisées en complément pour améliorer l’accessibilité et l’équité de tous aux soins de santé. Elle doit être favorisée dans les zones isolées, où les pénuries d’offre médicale sont aiguës.

 

Référence : pour accéder au programme complet du PS, cliquez ici.

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

  • Un anesthésiste soupçonné d’empoisonnementUn anesthésiste soupçonné d’empoisonnement 14 mai 2019 Le docteur Frédéric Péchier a été placé en garde à vue. Déjà soupçonné en 2017, il fait l’objet de nouvelles investigations pour plusieurs dizaines d’autres cas.
  • Carnets de santé falsifiés dans des crèches du Brabant Wallon ?Carnets de santé falsifiés dans des crèches du… 25 avril 2019 Selon une enquête de la RTBF, certaines crèches soupçonnent des parents de falsifier, avec l’aide de leur médecin, les carnets de santé de leurs enfants. Un acte risqué qui n’est pas sans conséquences.
  • Suicide chez le médecin : des experts expliquentSuicide chez le médecin : des experts expliquent 14 mai 2019 Le suicide est la seule cause de décès qui est plus élevée chez les médecins que dans la population générale, selon deux médecins canadiens qui ont coécrit une fiche d'information sur le suicide chez les médecins.
  • « 13 Reasons why », une série responsable de nombreux suicides chez les adolescents« 13 Reasons why », une série responsable de… 30 avril 2019 Selon une étude publiée hier, l'émission « 13 Reasons Why » de Netflix a été associée à une augmentation de 28,9 % du taux de suicide chez les jeunes américains âgés de 10 à 17 ans dans le mois (avril 2017) suivant la diffusion des émissions.
  • Manger du riz pour prévenir l’obésité ?Manger du riz pour prévenir l’obésité ? 7 mai 2019 Si l'on en croit les conclusions d'une étude récente, les niveaux d'obésité sont nettement inférieurs dans les pays qui consomment de grandes quantités de riz.
  • Nouvelles recommandations dans l’asthmeNouvelles recommandations dans l’asthme 10 mai 2019 Evolution du paradigme de la prise en charge de l’asthme. GINA 2019 fait peau neuve et balaye certaines convictions vieilles de 50 ans.
  • Quelle drogue est la plus dangereuse ?Quelle drogue est la plus dangereuse ? 17 mai 2019 Serait-ce le fentanyl, un médicament 50 à 100 fois plus puissant que la morphine ? Ou la cocaïne, avec des effets secondaires désagréables comme la paranoïa, la défaillance d'organes, les convulsions et la mort ?
  • Les protéines de soja réduisent-elles le « mauvais » cholestérol ?Les protéines de soja réduisent-elles le « mauvais »… 9 mai 2019 Les protéines de soja et leur influence sur le cholestérol font l'objet d'un débat permanent. Une nouvelle méta-analyse a analysé les données existantes.
  • Je suis ici pour un cancer du sein. Pourquoi me parlez-vous de mon cœur ?Je suis ici pour un cancer du sein. Pourquoi me… 6 mai 2019 Appel à l'action : Une étude révèle le besoin urgent de soigner le cœur des patients atteints de cancer.
  • Quel est le lien entre dépression et constipation ?Quel est le lien entre dépression et constipation ? 11 mai 2019 La constipation chronique accompagne souvent la dépression. Sur base d'un modèle murin, les chercheurs ont cherché à comprendre pourquoi cette relation pouvait se produire. Ils ont également testé un médicament expérimental dont les résultats sont encourageants.
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre