La démarche du PS en matière de santé pour les années à venir consiste à garantir une couverture maximale de la population à travers la protection sociale. Leur ambition est de l’étendre aux personnes non couvertes, de lever les barrières financières actuelles, de développer une politique de santé globale et équilibrée de prévention et de soins curatifs, et d’améliorer la qualité et l’efficience des soins prodigués.

  • Prise en charge totale par l’assurance maladie obligatoire des consultations de médecine générale, de dentisterie générale et de psychologie générale ainsi que toutes les médecines à destination des enfants.
  • Répartition des missions entre le médecin généraliste et le médecin spécialiste: le médecin généraliste se charge des problèmes du patient dans sa globalité, et les médecins spécialistes des problèmes complexes. Les hôpitaux sont quant à eux réservés aux pathologies qui nécessitent des soins spécialisés ou des techniques médicales spécifiques.
  • Meilleur suivi des patients par la mise en œuvre d’un dossier de santé informatisé. Le PS veillera à ce que les données soient traitées en conformité avec la législation pour la protection de la vie privée. Les données personnelles ne pourront en aucun cas être utilisées ou transmises à des fins commerciales.
  • Un cadre de vie adapté pour les personnes en perte d’autonomie. Le PS en appelle à la mise en œuvre de formules d’accueil et d’hébergement plus proches et plus respectueuses des habitudes et du mode de vie de chacun. Dans cette perspective, le PS encourage les autorités publiques à la création de logements et d’institutions de santé à une tarification accessible à tous les usagers.
  • Une meilleure prise en compte de la situation des aidants proches. Le PS plaide pour une protection sociale spécifique des aidants proches afin qu’ils ne subissent pas de préjudice dans leur recherche d’emploi ou leur carrière professionnelle. Le PS souhaite notamment une amélioration des congés pour les travailleurs qui ont un enfant ou un adulte handicapé à charge afin de leur permettre de consacrer plus de temps à celui-ci tout en poursuivant une carrière professionnelle.
  • Un système de santé plus efficient. L’optimisation des soins de santé exige que la nomenclature des actes médicaux soit réévaluée et adaptée pour répondre à la charge de travail réelle des prestataires de soins en lien avec les besoins des patients et avec les nécessités sociales. Pour le PS, l’efficience du système de santé impose notamment le développement d’une politique sociale du médicament visant à assurer l’accès aux médicaments à valeur ajoutée et au meilleur prix pour la collectivité. En ce qui concerne les médicaments, le PS estime qu’il faut envisager une évolution radicale du modèle actuel autour de trois principes : 1) orientation de la recherche vers les besoins médicaux de la population, 2) création d’un fonds européen pour le financement de l’innovation et 3) refonte du droit des brevets et développement d’une recherche open source. Dans les institutions de soins, la délivrance de médicaments moins chers nécessite la mise en place d’un système de financement forfaitaire. Afin de délivrer les médicaments les moins chers en officine, les pharmacies seront incitées à optimiser leurs achats de médicaments via appel d’offre commun. Par ailleurs, le PS préconise que le pharmacien joue un rôle de première ligne plus important dans la prévention, l’accompagnement et le suivi du traitement médicamenteux, en concertation avec le médecin prescripteur. De plus, l’hôpital doit devenir une « zone de sécurité tarifaire totale » pour le patient.
  • Pour le PS, le bénéfice des traitements épargnés doit être réinvesti dans la prévention et la promotion de la santé. Les socialistes estiment que c’est au niveau local que la politique de promotion et de prévention de la santé peut être menée avec le plus d’efficacité. A cette fin, des cellules spécifiquement dévolues à la promotion de la santé et au bien-être se déploieront dans chaque entité communale pour être au plus près des besoins et des spécificités des habitants.
  • Dans la perspective souhaitée par le PS, les applications de la télémédecine peuvent être utilisées en complément pour améliorer l’accessibilité et l’équité de tous aux soins de santé. Elle doit être favorisée dans les zones isolées, où les pénuries d’offre médicale sont aiguës.

 

Référence : pour accéder au programme complet du PS, cliquez ici.

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

  • Des chirurgiens ont fait une drôle de découverte après avoir extrait ce qu’ils pensaient d’abord être une tumeur cérébrale (vidéo)Des chirurgiens ont fait une drôle de découverte… 26 juin 2019 Une jeune femme en bonne santé a commencé à souffrir de manière assez soudaine d’engourdissements du côté droit de son corps, d’épisodes de confusion et de cauchemars. Cependant, elle n’avait pas d’antécédents médicaux pouvant expliquer de tels symptômes.
  • Que boire pour bien dormir ?Que boire pour bien dormir ? 1 juillet 2019 Vous appréciez peut-être de siroter une boisson avant de vous coucher… mais y a-t-il des boissons qui pourraient être particulièrement utiles ou néfastes pour un sommeil de qualité ?
  • Cinq choses à savoir sur les psychopathesCinq choses à savoir sur les psychopathes 10 juillet 2019 La plupart des gens pensent qu'ils savent ce qu'est un psychopathe : quelqu'un qui n'a aucun sentiment. Quelqu'un qui torturait probablement des animaux pour s'amuser quand il était petit. Mais voici cinq choses que vous ignoriez probablement sur les psychopathes.
  • Polémique autour de centaines de pratiques médicales actuellesPolémique autour de centaines de pratiques médicales… 19 juin 2019 Certains auteurs anglophones parlent de « Medical reversal » (MR) lorsqu’un essai clinique plus récent et supérieur sur le plan méthodologique contredit la pratique clinique existante. De nouvelles recherches révèlent qu'il y a actuellement près de 400 MR.
  • Suicide des médecins, combien d'autres encore ?Suicide des médecins, combien d’autres encore ? 2 juillet 2019 « Je suis médecin depuis dix ans maintenant, et franchement, ce n'est pas le monde dans lequel je pensais me retrouver » , explique le Dr Giles Dawnay au BMJ.
  • Un test ADN fait « pour s’amuser » révèle à une jeune femme ses vraies originesUn test ADN fait « pour s’amuser » révèle à une… 8 juillet 2019 Une jeune Californienne de 24 ans a voulu faire un test ADN en kit il y a deux ans. Elle savait que son père, décédé, était italien tandis que sa mère avait des origines scandinaves. Cependant, une fois les résultats obtenus, quelque chose était étrange…
  • Agitation autour des « patients fantômes »Agitation autour des « patients fantômes » 2 juillet 2019 Le NHS procédera à un contrôle des médecins généralistes qui signaleraient des patients inexistants, c'est-à-dire des patients fantômes.
  • L'ADN d'une dent incrustée dans un pied d'homme résout le mystère d’une morsure de requin vieux d'un quart de siècleL’ADN d’une dent incrustée dans un pied… 4 juillet 2019 Quand Jeff Weakley a ouvert une ampoule sur son pied, il ne s'attendait pas à trouver un morceau de dent du requin qui l'avait mordu alors qu'il faisait du surf au large de Flagler Beach en 1994.
  • Combien de temps faut-il passer dans la nature pour son bien-être ?Combien de temps faut-il passer dans la nature pour… 25 juin 2019 Il est bien connu que sortir en plein air est bon pour la santé et le bien-être. Mais combien de temps faut-il passer dans la nature pour en tirer profit en matière de santé et de bien-être ?
  • Boissons sucrées, purs jus de fruits et risque de cancerBoissons sucrées, purs jus de fruits et risque de cancer 12 juillet 2019 Une nouvelle étude observationnelle, publiée dans le BMJ, établit un lien entre la consommation de boissons sucrées, dont les jus de fruits purs et le risque de cancer.
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre