Imaginez que le VIH est une boîte de conserve hermétique : si vous l’ouvriez, que trouveriez-vous à l’intérieur ? Pour la 1ère fois, une équipe a visualisé à quoi ressemblait la « boîte ouverte » du virus de l’immunodéficience humaine, révélant une forme de virus auparavant inconnue et une image très détaillée des vulnérabilités du virus.

Quand le VIH infecte les cellules du système immunitaire humain, il se fixe avec son enveloppe à des récepteurs spécifiques présents sur ces cellules, appelés CD4 et CCR5. La liaison au récepteur CD4 déclenche des changements de la forme de l’enveloppe qui permettent au virus d’infecter la cellule hôte. La nouvelle recherche décrit l’utilisation de petites molécules ressemblant au CD4, conçues et synthétisées à l’Université de Pennsylvanie, pour forcer le virus à s’ouvrir et exposer des parties vulnérables de son enveloppe. Cela permet ainsi aux cellules du système immunitaire de tuer les cellules infectées. Dans une étude antérieure publiée dans PNAS en 2015, il avait été démontré que l’exposition de ces parties vulnérables de l’enveloppe facilitait l’élimination des cellules infectées par un mécanisme connu sous le nom de cytotoxicité à médiation cellulaire dépendante des anticorps (ADCC).

Les chercheurs ont été capables de visualiser la forme jusqu’alors inconnue de l’enveloppe virale en utilisant une nouvelle technologie : le transfert d’énergie par résonance de type Förster sur molécules uniques, smFRET. Cette technologie permet aux chercheurs de voir comment différents éléments de l’enveloppe se déplacent les uns par rapport aux autres. Véritable structure dynamique, l’enveloppe du VIH comporte des pièces mobiles qui lui permettent d’adopter des formes variées en réponse à différents stimulus, tels que des anticorps ou de petites molécules.

Les résultats du smFRET ont été confirmés par microscopie cryo-électronique (cryo-EM), une technique adoptée par la professeure agrégée Isabelle Rouiller, il y a presque 20 ans, et qui a récemment obtenu la reconnaissance de la communauté scientifique. « Il est fascinant de voir de quelle manière les virus se protègent. Des approches modernes telles que la cryo-EM à particule unique nous permettent maintenant de regarder en détail les mécanismes moléculaires développés au cours de l’évolution. La visualisation directe de molécules à la surface du VIH nous permettra d’élaborer des stratégies de guérison de la maladie : un rêve devient réalité ! » pour la professeure agrégée Rouiller, l’une des principaux auteurs de l’étude et chercheuse à l’Université de Melbourne.

 

Référence : pour accéder au communiqué de presse, cliquez ici.

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

  • Pourquoi le temps semble-t-il s'accélérer avec l'âge ?Pourquoi le temps semble-t-il s’accélérer avec… 27 mars 2019 Plus nous vieillissons, plus nous avons l'impression que le temps file à un rythme exponentiellement croissant. Selon Adrian Bejan, de l'Université Duke, ce phénomène résulte d’un décalage entre le « temps de l'horloge » et le « temps de l'esprit ».
  • La stratégie inhumaine des anti-vaxxersLa stratégie inhumaine des anti-vaxxers 4 avril 2019 Récemment, un petit garçon de 4 ans est décédé de la grippe. Quelques jours plus tard, sa maman a consulté sa page Facebook dans l'espoir de lire des messages de réconfort de sa famille et de ses amis, mais ce n’est pas ce qui l’attendait.
  • Profil de l’adulte qui décède prématurément de cause naturelleProfil de l’adulte qui décède prématurément de cause… 10 avril 2019 Une recherche, publiée dans PLOS One, a mis en évidence des facteurs clés liés aux décès prématurés d'adultes en analysant les rapports d'autopsie et les dossiers d'enquêtes sur les décès médicolégaux de 1.282 personnes âgées entre 25 et 59 ans, décédées dans le comté de Harris, USA, en 2013.
  • Cas de surdose en vitamine D suite aux recommandations d’un naturopatheCas de surdose en vitamine D suite aux… 12 avril 2019 Un Canadien de 54 ans s'est retrouvé à l'hôpital après un voyage en Asie du Sud-Est. Des analyses laissaient à supposer qu’il souffrait de lésions rénales.
  • brève 1 9 avril 2019 Selon une étude britannique, les classiques de Disney seraient nocifs pour les enfants. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • brève 2 9 avril 2019 Le FNRS lance le programme ClimAX, pour favoriser les recherches sur le changement climatique. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • brève 3 9 avril 2019 L'électrostimulation cérébrale peut stimuler le fonctionnement de la mémoire chez les personnes âgées. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • Boisson énergisante responsable d'érections prolongéesBoisson énergisante responsable d’érections prolongées 29 mars 2019 Suite à des rapports faisant état d'érections dangereusement prolongées, une boisson énergisante a été retirée des étalages en Afrique.
  • brève 1 10 avril 2019 Les scientifiques ont utilisé avec succès des cellules immunitaires pour détruire la forme dormante du VIH. Pour accéder à l’étude, cliquez ici.
  • brève 1 11 avril 2019 L’association Les Petits MecP2 récolte des fonds au profit de la recherche sur le syndrome de la duplication Xq28 avec le gène MecP2, une maladie génétique rare ayant d’énormes conséquences sur les enfants atteints. Pour en savoir plus, cliquez ici.
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre