Face à la résistance croissante aux antibiotiques, il y a un besoin urgent de nouvelles stratégies de lutte contre les infections bactériennes potentiellement létales. Des chercheurs de l’Université de Lund et de l’Université de Copenhague ont peut-être identifié un tel traitement alternatif.

Notre système immunitaire peut faire appel à plusieurs « défenseurs » lorsqu’une infection affecte le système nerveux central. Les chercheurs ont cartographié ce qui se passe lorsque l’un d’eux, les neutrophiles, intervient dans la méningite bactérienne.

En cas d’infection, les neutrophiles se déploient dans la zone infectée afin de capturer et neutraliser les bactéries. Si les bactéries sont difficiles à éliminer, les neutrophiles ont recours à d’autres tactiques. « C’est comme si, dans une pure frustration, ils se repliaient sur eux-mêmes dans une tentative désespérée de capturer les bactéries qu’ils n’ont pas réussi à vaincre. Grâce à cette approche, ils capturent un certain nombre de bactéries à la fois dans des structures semblables à des filets, ou pièges extracellulaires à neutrophiles (NET). Cela fonctionne très bien dans de nombreux endroits du corps où les NETs contenant les bactéries capturées peuvent être transportées dans le sang et ensuite neutralisées dans le foie ou la rate, par exemple. Cependant, dans le cas d’une méningite bactérienne, ces NETs se coincent dans l’espace cérébro-spinal et l’élimination n’est pas très efficace », explique Adam Linder, professeur associé à l’Université de Lund et spécialiste des maladies infectieuses à l’hôpital universitaire Skåne.

Les chercheurs ont observé que le liquide céphalorachidien des patients atteints de méningite bactérienne était trouble et plein de grumeaux, qui se sont avérés être des NET, alors que chez les patients atteints de méningite virale, le liquide céphalorachidien était exempt de NET.

Serait-il possible de couper les filets pour que les bactéries soient exposées au système immunitaire de l’organisme, ainsi qu’aux antibiotiques, ce qui faciliterait la lutte contre l’infection ? Comme les NET sont principalement constitués d’ADN, les chercheurs ont étudié ce qui se passe lorsqu’on traite des rats infectés avec des médicaments utilisés pour couper l’ADN. Ils ont pu montrer que les NET se dissolvent et que les bactéries sont éliminées.

Les chercheurs souhaitent mettre en place une vaste étude clinique internationale et utiliser la DNase chez des patients atteints de méningite bactérienne.

 

Référence : pour accéder à l’étude, cliquez ici.

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

  • Pourquoi le temps semble-t-il s'accélérer avec l'âge ?Pourquoi le temps semble-t-il s’accélérer avec… 27 mars 2019 Plus nous vieillissons, plus nous avons l'impression que le temps file à un rythme exponentiellement croissant. Selon Adrian Bejan, de l'Université Duke, ce phénomène résulte d’un décalage entre le « temps de l'horloge » et le « temps de l'esprit ».
  • La stratégie inhumaine des anti-vaxxersLa stratégie inhumaine des anti-vaxxers 4 avril 2019 Récemment, un petit garçon de 4 ans est décédé de la grippe. Quelques jours plus tard, sa maman a consulté sa page Facebook dans l'espoir de lire des messages de réconfort de sa famille et de ses amis, mais ce n’est pas ce qui l’attendait.
  • Profil de l’adulte qui décède prématurément de cause naturelleProfil de l’adulte qui décède prématurément de cause… 10 avril 2019 Une recherche, publiée dans PLOS One, a mis en évidence des facteurs clés liés aux décès prématurés d'adultes en analysant les rapports d'autopsie et les dossiers d'enquêtes sur les décès médicolégaux de 1.282 personnes âgées entre 25 et 59 ans, décédées dans le comté de Harris, USA, en 2013.
  • Cas de surdose en vitamine D suite aux recommandations d’un naturopatheCas de surdose en vitamine D suite aux… 12 avril 2019 Un Canadien de 54 ans s'est retrouvé à l'hôpital après un voyage en Asie du Sud-Est. Des analyses laissaient à supposer qu’il souffrait de lésions rénales.
  • brève 1 9 avril 2019 Selon une étude britannique, les classiques de Disney seraient nocifs pour les enfants. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • brève 2 9 avril 2019 Le FNRS lance le programme ClimAX, pour favoriser les recherches sur le changement climatique. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • brève 3 9 avril 2019 L'électrostimulation cérébrale peut stimuler le fonctionnement de la mémoire chez les personnes âgées. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • Boisson énergisante responsable d'érections prolongéesBoisson énergisante responsable d’érections prolongées 29 mars 2019 Suite à des rapports faisant état d'érections dangereusement prolongées, une boisson énergisante a été retirée des étalages en Afrique.
  • brève 1 10 avril 2019 Les scientifiques ont utilisé avec succès des cellules immunitaires pour détruire la forme dormante du VIH. Pour accéder à l’étude, cliquez ici.
  • brève 3 11 avril 2019 Un bébé issu de 3 personnes est né en Grèce. Selon des experts, cette nouvelle soulève toutefois de nombreuses questions éthiques. Pour en savoir plus, cliquez ici.
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre