Lorsque nous dormons mal, nous pouvons nous sentir moins enclins à participer à des activités sociales. Des chercheurs ont trouvé des preuves que le manque de sommeil peut nous transformer en véritable paria social.

Selon l’auteur principal de l’étude, le professeur Matthew Walker, « Nous, les humains, sommes une espèce sociale. Pourtant, le manque de sommeil peut nous transformer en lépreux sociaux. »

Les résultats – parus dans la revue Nature Communications – indiquent que les personnes qui ont perdu le sommeil sont moins désireuses d’interagir avec les autres et ont tendance à donner l’impression d’être socialement désagréables.

Les chercheurs ont recruté une cohorte de 18 adultes en bonne santé, qu’ils ont répartis en deux groupes. Ils ont demandé aux participants d’un groupe de dormir, tandis que ceux de l’autre groupe devaient rester éveillés toute la nuit. À la première étape de l’étude, les scientifiques ont étudié l’activité cérébrale des participants regardant de courtes vidéos de personnes d’expression neutre qui marchaient vers eux. Les participants avaient la possibilité d’arrêter la vidéo lorsqu’ils estimaient que la personne à l’écran était trop proche. Les chercheurs ont observé que les personnes privées de sommeil étaient plus susceptibles que leurs pairs bien reposés de garder les gens à distance, arrêtant les vidéos beaucoup plus tôt. Ensuite, les scintigraphies cérébrales ont révélé que les personnes privées de sommeil présentaient une activité accrue dans un circuit cérébral qui est activé lorsque l’on pense percevoir une présence humaine menaçante. Les mêmes analyses ont montré que les participants privés de sommeil avaient des niveaux d’activité plus faibles dans le réseau qui évalue normalement les émotions et l’intention. Ces résultats combinés suggèrent que la perte de sommeil nuit à la capacité d’une personne à évaluer correctement les situations sociales, ce qui rend la personne plus susceptible de se retirer des contextes sociaux.

Dans une autre partie de l’étude, les chercheurs ont évalué comment les observateurs externes percevraient les personnes privées de sommeil. Pour ce faire, ils ont recruté 1.033 observateurs. Les observateurs – qui n’étaient pas au courant des objectifs de l’étude – ont d’abord regardé des vidéos montrant les participants privés de sommeil discutant d’une variété de sujets simples. Ensuite, ils ont évalué les personnes dans les vidéos en fonction de leur sentiment de solitude et de l’intérêt qu’elles auraient à interagir avec elles. Ensuite, les chercheurs ont demandé aux observateurs à quel point ils se sentaient seuls après avoir observé les participants privés de sommeil. Étonnamment, après avoir regardé des clips de 60 secondes, les observateurs ont décrit qu’ils se sentaient plus isolés, suggérant que la solitude pouvait être contagieuse.

Dans la dernière étape de l’étude, les enquêteurs ont demandé aux participants de remplir des enquêtes standardisées, évaluant leur état après seulement une nuit de sommeil de qualité ou de sommeil insuffisant. Ce test a confirmé que les personnes qui ont manqué une bonne nuit de sommeil étaient plus susceptibles de se sentir seules et peu sociables le lendemain.

« Moins vous dormez, moins vous voulez interagir socialement. En retour, d’autres personnes vous perçoivent comme étant socialement plus désagréables, ce qui accroît encore l’impact grave de l’isolement social lié à la perte de sommeil. Ce cercle vicieux peut être un facteur important de la crise de santé publique qu’est la solitude. » conclut Eti Ben Simon, auteur principal de l’étude.

 

Référence : pour accéder à l’étude, cliquez ici.

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

  • Un homme enrhumé souffrait d'un problème bien plus grave...Un homme enrhumé souffrait d’un problème bien… 6 mars 2019 Ed Covert, un homme de 46 ans, a commencé à se sentir mal à l'aise avec une sensation inhabituelle dans sa poitrine. Comme le rapporte le Reader's Digest, il croyait qu'il tombait malade…
  • 1er cas signalé d'anaphylaxie induite par l'amoxicilline après un contact sexuel1er cas signalé d’anaphylaxie induite par… 14 mars 2019 Le BMJ rapporte le cas d’une femme de 31 ans qui s'est présentée aux urgences pour un essoufflement, de l'urticaire sur tout le corps et des vomissements abondants.
  • 1er cas de gangrène juvénile du scrotum répertorié au Royaume-Uni1er cas de gangrène juvénile du scrotum répertorié… 26 février 2019 Un jeune Britannique de 18 ans pensait souffrir d’amygdalite. Cependant, quelques jours plus tard, des « marques » sont apparues sur son scrotum, et ont commencé à s’étendre rapidement. Le cas vient d’être publié dans le BMJ Case Reports.
  • L'alcool peut être moins nocif pour les personnes de plus de 50 ansL’alcool peut être moins nocif pour les… 1 mars 2019 Une étude récente a examiné l'impact sur la santé de la consommation d'alcool à différents âges. Les auteurs concluent que, pour les personnes de plus de 50 ans, les risques pour la santé peuvent être moins graves.
  • Etat d’alerte dans 19 états américains : bactérie mortelle !Etat d’alerte dans 19 états américains : bactérie mortelle ! 18 février 2019 19 états sont en état d'alerte pour la souche RB51 de Brucella, une bactérie potentiellement mortelle liée aux produits laitiers non pasteurisés. La souche est résistante aux médicaments de première intention et sa similarité (sur le plan des symptômes) avec le rhume ou la grippe peut rendre le diagnostic difficile.
  • Quand un chirurgien est-il trop vieux pour opérer ?Quand un chirurgien est-il trop vieux pour opérer ? 21 février 2019 Près du quart des médecins praticiens sont âgés de 65 ans ou plus, selon l'American Medical Association. Est-ce un problème ?
  • La seule thèse de doctorat anti-vaccins au monde, officiellement contestéeLa seule thèse de doctorat anti-vaccins au monde,… 13 mars 2019 En 2015, le mouvement anti-vaccination a obtenu ce qu'il souhaitait depuis longtemps : l'obtention d'un doctorat pour une thèse soutenant plusieurs de ses revendications. La décision de l'Université de Wollongong, en Australie, avait été vivement critiquée mais, désormais, une réfutation détaillée a été publiée dans la revue Vaccine.
  • Impact de la télévision sur la mémoire des personnes âgéesImpact de la télévision sur la mémoire des personnes âgées 3 mars 2019 Les effets de la télévision sur la cognition chez les enfants ont suscité beaucoup d'intérêt, mais beaucoup moins de recherches ont été menées sur les effets chez les personnes âgées. Une étude révèle que l’excès nuit en toute chose.
  • Takotsubo et traitement antiplaquettaire ?Takotsubo et traitement antiplaquettaire ? 5 mars 2019 Le syndrome Takotsubo (TTS) est un syndrome d'insuffisance cardiaque aiguë et généralement réversible, qui se présente au départ comme un syndrome coronarien aigu. Bien que la physiopathologie sous-jacente du TTS soit différente de celle de l'infarctus du myocarde, les patients sortent parfois de l'hôpital sous antiplaquettaire en raison de l'absence de recommandations claires.
  • Le sang de cet homme est devenu laiteux par excès de graissesLe sang de cet homme est devenu laiteux par excès de… 7 mars 2019 Dans la revue Annals of Internal Medicine, les médecins rapportent le cas d’un patient de 39 ans qui s'est présenté à l'hôpital universitaire de Cologne, se plaignant de vomissements, de malaises, de maux de tête et d’une lente détérioration de la vigilance. Après avoir passé quelque temps à l'hôpital, son état s'est détérioré et il…
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre