Récemment, une équipe d’experts a mené un essai clinique de phase I/II sur un nouveau médicament anticancéreux, le tisotumab vedotin (TV), chez des patients atteints de cancers avancés résistants aux médicaments.

Pour fabriquer le nouveau composé, les scientifiques ont associé une substance toxique à un anticorps qui cible le récepteur « facteur tissulaire », une protéine abondante à la surface de nombreuses cellules cancéreuses et dont la présence prédit un faible taux de survie. TV agit en dissimulant l’agent toxique pour lui permettre d’entrer dans les cellules cancéreuses, puis en libérant la substance dans ces cellules.

« Ce qui est si excitant dans ce traitement, c’est que son mécanisme d’action est complètement nouveau – il agit comme un cheval de Troie qui se faufile dans les cellules cancéreuses et les tue de l’intérieur. Notre première étude montre qu’il a le potentiel de traiter un grand nombre de types différents de cancer, et en particulier certains de ceux dont le taux de survie est très faible », explique le professeur Johann de Bono, auteur de l’étude.

Les chercheurs ont mené cet essai clinique auprès d’une cohorte initiale de 27 patients afin d’évaluer si l’innocuité du médicament était sécuritaire pour les humains et de déterminer la posologie appropriée. Ensuite, l’équipe a recruté 120 patients supplémentaires, âgés de 18 ans et plus et qui avaient eu une rechute, un cancer avancé ou un cancer métastatique. Les types de cancer concernés incluaient le cancer de l’ovaire, du col de l’utérus, de l’endomètre, de la vessie, de la prostate et de l’œsophage, ainsi que le cancer du poumon non à petites cellules.

La plupart des participants à l’étude, qui ont été traités dans 21 cliniques différentes aux États-Unis et en Europe, avaient déjà reçu en moyenne trois autres types de médication et avaient développé une résistance à chacun d’entre eux. Une réponse a été observée chez 27 % des patients atteints d’un cancer de la vessie, 26,5 % d’un cancer du col de l’utérus, 14 % d’un cancer de l’ovaire, 13 % d’un cancer de l’œsophage, 13 % d’un cancer du poumon non à petites cellules et 7 % d’un cancer endométrial. Cependant, aucun patient atteint du cancer de la prostate n’a répondu au nouveau traitement.

En ce qui concerne les effets secondaires, les chercheurs ont noté que certains participants avaient des saignements de nez, de la fatigue, des nausées et des problèmes oculaires. Cependant, à mi-chemin de l’essai clinique, l’équipe a été en mesure de modifier le protocole d’intervention pour minimiser la probabilité de problèmes oculaires.

Les chercheurs testent maintenant l’efficacité du TV dans d’autres types de cancer, comme le cancer de l’intestin, du pancréas et le carcinome épidermoïde de la tête et du cou. Ils testent également le médicament dans le cadre d’un essai clinique de phase II comme traitement de deuxième intention pour les tumeurs du col de l’utérus qui ne répondent pas au traitement initial.

 

Référence : pour accéder à l’abstract, cliquez ici.

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

  • Pourquoi le temps semble-t-il s'accélérer avec l'âge ?Pourquoi le temps semble-t-il s’accélérer avec… 27 mars 2019 Plus nous vieillissons, plus nous avons l'impression que le temps file à un rythme exponentiellement croissant. Selon Adrian Bejan, de l'Université Duke, ce phénomène résulte d’un décalage entre le « temps de l'horloge » et le « temps de l'esprit ».
  • La stratégie inhumaine des anti-vaxxersLa stratégie inhumaine des anti-vaxxers 4 avril 2019 Récemment, un petit garçon de 4 ans est décédé de la grippe. Quelques jours plus tard, sa maman a consulté sa page Facebook dans l'espoir de lire des messages de réconfort de sa famille et de ses amis, mais ce n’est pas ce qui l’attendait.
  • Profil de l’adulte qui décède prématurément de cause naturelleProfil de l’adulte qui décède prématurément de cause… 10 avril 2019 Une recherche, publiée dans PLOS One, a mis en évidence des facteurs clés liés aux décès prématurés d'adultes en analysant les rapports d'autopsie et les dossiers d'enquêtes sur les décès médicolégaux de 1.282 personnes âgées entre 25 et 59 ans, décédées dans le comté de Harris, USA, en 2013.
  • Cas de surdose en vitamine D suite aux recommandations d’un naturopatheCas de surdose en vitamine D suite aux… 12 avril 2019 Un Canadien de 54 ans s'est retrouvé à l'hôpital après un voyage en Asie du Sud-Est. Des analyses laissaient à supposer qu’il souffrait de lésions rénales.
  • brève 1 9 avril 2019 Selon une étude britannique, les classiques de Disney seraient nocifs pour les enfants. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • brève 2 9 avril 2019 Le FNRS lance le programme ClimAX, pour favoriser les recherches sur le changement climatique. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • brève 3 9 avril 2019 L'électrostimulation cérébrale peut stimuler le fonctionnement de la mémoire chez les personnes âgées. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • Boisson énergisante responsable d'érections prolongéesBoisson énergisante responsable d’érections prolongées 29 mars 2019 Suite à des rapports faisant état d'érections dangereusement prolongées, une boisson énergisante a été retirée des étalages en Afrique.
  • brève 1 10 avril 2019 Les scientifiques ont utilisé avec succès des cellules immunitaires pour détruire la forme dormante du VIH. Pour accéder à l’étude, cliquez ici.
  • brève 1 11 avril 2019 L’association Les Petits MecP2 récolte des fonds au profit de la recherche sur le syndrome de la duplication Xq28 avec le gène MecP2, une maladie génétique rare ayant d’énormes conséquences sur les enfants atteints. Pour en savoir plus, cliquez ici.
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre