Des chercheurs en philosophie et en éthique médicale demandent le retrait de 400 études soupçonnées d’avoir utilisé des organes obtenus sur des prisonniers condamnés à mort en Chine sans consentement. Les études concernées, portant sur les greffes, ont été conduites en Chine et publiées dans de grandes revues scientifiques.

Pour cette recherche, les auteurs ont évalué toutes les études scientifiques, soit 445 études, portant sur des greffes d’organe réalisées en Chine et publiées entre janvier 2000 et avril 2017. Ces études précisent généralement le consentement des participants receveurs de greffe, mais il n’en est pas de même pour le consentement des donneurs :  412 des ces publications (soit 92,5%) ne précisent pas la source de provenance des organes utilisés et 439 (soit 99%) ne mentionnent pas si le don d’organe a fait l’objet d’un consentement préalable.

33 études stipulent clairement avoir utilisé des organes de donneurs volontaires. Toutefois, les auteurs doutent de la véracité de ces informations « selon les rapports chinois, toute la Chine ne comptait que 120 donneurs volontaires jusqu’en 2009 et le nombre de dons était faible pendant les débuts du programme de donneurs volontaires, entre 2010 et 2014. »

Selon les auteurs, « l’usage des organes provenant de prisonniers exécutés est largement condamné car la situation coercitive d’être dans le couloir de la mort ébranle la possibilité d’un consentement éthique valide, ou le consentement pourrait même ne pas du tout avoir été recherché. De plus, en Chine, de nombreux rapports crédibles sur des prélèvements d’organes non volontaires sur des prisonniers d’opinion s’ajoutent aux préoccupations éthiques. »

« Il est donc possible – même si cela n’est pas vérifiable dans un cas particulier – que des publications revues par des pairs contiennent des données obtenues sur des prisonniers d’opinion tués dans le but de se procurer des organes ».

 

Référence : pour en savoir plus, cliquez ici.

L’équipe de rédaction Tempo Today

0

Les articles les plus consultés

  • Un homme a avalé un poisson-chat vivant. Mauvaise idée !Un homme a avalé un poisson-chat vivant. Mauvaise idée ! 27 janvier 2019 Dans Acta Oto-Laryngologica Case Reports, des médecins de l’University Medical Center de Rotterdam racontent l'histoire d'un homme de 28 ans qui « a eu une surprise » lorsqu'il a avalé un poisson-chat en provenance de son aquarium.
  • Un cure-dent a tenu en émoi 3 hôpitaux, et un patient a bien failli mourirUn cure-dent a tenu en émoi 3 hôpitaux, et un… 4 février 2019 Selon le New England Journal of Medicine, un athlète de 18 ans a failli perdre la vie à cause d'un cure-dent en bois avalé sans s’en rendre compte en mangeant un sandwich. La rareté du cas a rendu le diagnostic difficile, même avec l'utilisation de l'imagerie de pointe.
  • 1er cas documenté de syndrome d'Alice au pays des merveilles dû à un cancer1er cas documenté de syndrome d’Alice au pays… 24 janvier 2019 Quiconque a lu ou vu les Aventures d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll se souviendra sans peine du monde hallucinant et délirant dans lequel se retrouve la petite Alice après sa chute dans un trou du lapin. Les personnes qui développent le syndrome d'Alice au pays des merveilles (AIWS), une condition rare, vivent…
  • Quelles sont les maladies les plus recherchées sur internet par les Belges ?Quelles sont les maladies les plus recherchées sur… 31 janvier 2019 Newpharma a réalisé une étude relative aux maladies ayant suscité le plus de curiosité sur la toile. À première vue anodine, cette question soulève un certain nombre de réflexions et livre des résultats surprenants !
  • Non, il ne s’agit pas d’une piqûre d’insecte… c’est bien pireNon, il ne s’agit pas d’une piqûre d’insecte… c’est… 24 janvier 2019 Une femme de 55 ans consulte en raison d’une douleur et d’un œdème au niveau du front. Le médecin pense qu’il s’agit d'une piqûre d'insecte infectée et lui prescrit des antibiotiques. Un véritable calvaire va commencer…
  • Le jeûne stimule le métabolisme et combat le vieillissementLe jeûne stimule le métabolisme et combat le vieillissement 5 février 2019 Bien que les chercheurs débattent encore de l'efficacité du jeûne sur la perte de poids, de nouvelles recherches laissent entrevoir d'autres avantages.
  • Un nouvel outil prédit la récidive des calculs rénauxUn nouvel outil prédit la récidive des calculs rénaux 10 février 2019 Toute personne qui a éprouvé l'inconfort des calculs rénaux désire savoir s’il est à risque de récidive mais, actuellement, c’est difficile à prévoir. Récemment, des chercheurs de la Clinique Mayo de Rochester, ont décrit un nouvel outil qui permet de prédire quelles personnes sont le plus à risque de récidive.
  • Pourquoi certains peuvent manger sans prendre un gramme ?Pourquoi certains peuvent manger sans prendre un gramme ? 27 janvier 2019 Nous avons tous un ami qui semble pouvoir manger des quantités phénoménales sans jamais grossir. Une étude d’envergure explique pourquoi certaines personnes ont plus facile de rester minces que d'autres.
  • Après 14 ans, une blessure par balle refait surfaceAprès 14 ans, une blessure par balle refait surface 24 janvier 2019 Après 14 ans de silence, une blessure par balle amène un homme à l’hôpital avec de fortes douleurs.
  • brève 3 24 janvier 2019 Une nouvelle étude suggère que l'exposition au plomb pendant l'enfance peut affecter la façon dont la personnalité d'un individu se développe et le prédispose à des problèmes de santé mentale à l'âge adulte. Pour accéder à l’étude, cliquez ici.
Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EffacerSoumettre