back_mps

Naissance : traîner avant de clamper

Il y a longtemps que l’on est habitué à voir l’obstétricien clamper le cordon ombilical sitôt l’enfant né. Ce n’est plus ce que recommande désormais l’American Congress of Obstetricians and Gynecologists (ACOG). Son comité des pratiques obstétricales fait remarquer que pour l’enfant né à terme comme pour le prématuré retarder quelque peu ce clampage peut être favorable.

Chez l’enfant né à terme cette nouvelle pratique augmente le taux d’hémoglobine du nouveau-né et améliore le stockage du fer durant les premiers mois de la vie. Il peut cependant y avoir une légère augmentation des cas d’ictère nécessitant une photothérapie. Il semble de plus que le clampage plus tardif améliorerait la fonction immunitaire.

Chez les prématurés, il entraînerait une incidence réduite d’hémorragies intraventriculaires au niveau cérébral ainsi que d’entérocolite nécrosante, deux des complications typiques de certaines naissances prématurées.

D’autres associations recommandent déjà ce clampage quelque peu retardé. C’est ainsi que l’American Academy of Pediatrics recommande, comme l’ACOG, d’attendre 30 à 60 secondes. L’OMS préconise d’attendre au moins 60 secondes, tandis que l’American College of Nurse-Midwives demande d’attendre de 2 à 5 minutes.

Ajoutons qu’il y a aujourd’hui un total de 16 études en cours pour évaluer de nouveaux protocoles de clampage.